Quel lien entre protéine C réactive élevée et les maux de ventre ?

Parmi les nombreuses protéines qui peuvent être dosées dans le sang figure la protéine C réactive. Il s’agit d’une protéine dont la présence révèle une inflammation ou une infection dans l’organisme. Le taux ne baissera donc qu’après traitement de la pathologie infectieuse.

En effet, il existe un lien étroit entre le taux élevé de cette protéine dans le sang et les maux de ventre d’un patient. Quel est donc ce lien ? La réponse ici !

Qu’est-ce que la protéine C réactive ?

Dans les années 1930, la protéine C réactive (CRP) a été découverte pour la première fois dans le plasma d’individus malades. Ces derniers souffraient de pneumonie à pneumocoques.

Des années plus tard, les études approfondies ont permis d’en savoir davantage sur la protéine C réactive. Elle est en effet produite dans le foie par les cellules de ce dernier.

C’est une protéine qui joue le rôle de marqueur. Elle peut donc renseigner sur l’occurrence d’une infection ou d’une inflammation. Pour cela, elle est sécrétée dans le sang environ 5 heures en moyenne après une inflammation.

Par la suite, le dosage peut révéler une concentration maximale en 43 heures en moyenne après le déclenchement de la production de ladite protéine.

Cette production de C réactive dans l’organisme peut se déclencher à la suite de différentes situations. Dans un premier temps, on note les infections. Elles peuvent être bactériennes ou fongiques.

Ensuite, les inflammations en sont également des déclencheurs. C’est le cas des polyarthrites rhumatoïdes, la maladie de Crohn, le psoriasis, etc. Pour finir, on note la production de C réactive dans certains cas de cancer et de traumatisme.

Dosage de la CRP : quelle utilité ?

Le dosage de la C réactive peut être utile à plusieurs égards. Bien qu’il ne permette pas d’identifier la cause d’une inflammation, il est un moyen fiable pour confirmer l’occurrence d’une inflammation. Comme vous pouvez vous en douter, il est possible de se fier à un tel dosage pour surveiller le traitement d’une infection.

Dans le cas où le traitement appliqué serait fiable, la dose de CRP présente dans le sang baisserait. Autrement, cela révèle l’inefficacité du suivi. Il faudra donc réorienter le traitement autrement.

Dans certains cas, le dosage de CRP est requis avant une opération chirurgicale. C’est le cas surtout lorsque le professionnel de santé pense qu’une complication pourrait survenir.

Pour le dosage de la CRP, le médecin réalise une prise de sang. Contrairement à certains prélèvements nécessitant que le patient soit à jeun, ce test n’est pas soumis à la même exigence.

Par ailleurs, le résultat peut être biaisé suite à la prise de certains comprimés juste avant le prélèvement. Pour permettre au médecin d’avoir des résultats fiables, vous devez éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si vous portez également un stérilet ou un implant contraceptif par exemple, les résultats ne sauraient être entièrement fiables.

Dans ces cas, il est recommandé de discuter avec le professionnel de la santé afin qu’il sache les dispositions nécessaires à prendre.

Maux de ventre et CRP élevée : quel lien ?

Une dose élevée de CRP dans le sang peut être à l’origine d’un mal de ventre. Pour comprendre cette hypothèse, il faut plutôt se référer à l’origine de cette protéine dans le sang.

En effet, la protéine C réactive est une protéine produite dans le foie, un organe qui intervient dans la digestion des aliments consommés. Il a entre autres pour rôle de métaboliser les macronutriments comme les lipides, les protéines et les glucides. La défaillance de cet organisme aura des répercussions sur l’organisme. Le foie peut être atteint par un virus dans le cas des hépatites.

Néanmoins, l’alimentation peut également induire un dysfonctionnement. Il s’agit surtout de la consommation d’alcool pouvant entraîner une cirrhose. Dans d’autres cas, la prise de certains médicaments peut également agir sur les cellules hépatiques, ce qui affaiblit le foie.

Dès lors, il n’assure plus pleinement sa fonction. Le patient dont le foie est atteint pourrait avoir des constipations. Dans des cas plus fréquents, il y aura fréquemment des nausées. Ce sont des facteurs qui déclenchent des maux de ventre.

Dans le cas où le foie subit des attaques de bactéries ou de virus, il est normal d’y noter des inflammations. Pour donc calmer le mal de ventre, il faut que l’infection en cause soit traitée.

Par ailleurs, le dosage de la CRP pris de façon singulière ne permet pas à lui tout seul de renseigner le médecin sur les probables causes d’une infection. Néanmoins, un taux élevé atteste l’existence d’une infection ou d’une inflammation. Des tests complémentaires permettront d’en savoir plus afin de traiter de façon plus optimale la pathologie concernée.

Par ailleurs, les maux de ventre peuvent être induits par des infections métaboliques. Ils surviennent à partir d’une concentration comprise entre 2 et 10 mg/dl.

Taux de CRP dans le sang : quand faut-il s’inquiéter ?

La teneur de la protéine C réactive dans le sang peut renseigner sur diverses pathologies. Une teneur inférieure à 6 mg/l renseigne sur l’absence d’infections ou d’inflammations. Toutefois, elle indique des prédispositions à des maladies cardiaques.

Le risque est faible dans le cas où le taux de CRP serait inférieur à 1 mg/l. On parle par la suite de risque modéré entre 1 et 3 mg/l. Au-dessus de 3 mg/l, le risque d’occurrence des maladies cardiovasculaires est très élevé. Ces seuils ne renseignent pas sur les inflammations et infections potentielles.

À partir d’une dose supérieure à 6 mg/l, on peut suspecter, sans se tromper, une maladie infectieuse ou une inflammation. À une teneur comprise entre 10 et 40 mg/, il s’agit généralement d’une inflammation modérée. Il peut également s’agir d’une infection virale que des tests complémentaires attesteront.

Entre 50 et 500 mg/l, le patient souffre d’inflammation sévère. De telles concentrations renseignent également sur les infections bactériennes. À moins de 6 mg/l, le patient n’aura donc pas à s’inquiéter des infections. Il aura à craindre néanmoins les maladies cardiovasculaires. À partir de 6 mg/l, une surveillance médicale est nécessaire.

Toutefois, même si votre taux de CRP est normal, certains facteurs intrinsèques peuvent l’augmenter de plusieurs points. C’est le cas des fumeurs et des patients qui souffrent d’obésité. Les femmes enceintes peuvent également voir leur taux de CRP augmenter de quelques points.

Après un dosage de la CRP dans le sang, il sera question d’administrer un traitement adéquat. Cependant, celui-ci ne dépend pas forcément de la concentration obtenue, mais de la cause réelle de l’infection ou de l’inflammation. Le taux de CRP dans le sang baisse avec le bon traitement en 5 heures en moyenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus d'articles

Quelle est la cause d’un taux de GAMMA GT trop élevé ? (Symptômes et traitement)

La nouvelle est tombée… Votre dernière prise de sang ou votre dernier bilan de santé annonce clairement que votre taux de gamma GT est...

Comment savoir si j’ai une côte fêlée ? Causes, symptômes et traitement

Un éternuement trop violent peut vous briser une côte… Cela peut faire sourire ou rire, pourtant il s’agit bien de la vérité ! Les...

Bouton sur le pubis : quels sont les symptômes et traitements ?

Les parties génitales sont des zones sensibles. Découvrir un bouton ou plusieurs boutons sur le pubis peut être assez stressant… Mais de nombreuses explications...

Articles récents

Maladie veineuse de la dermite ocre : définition, causes & traitement

Parfois appelée angiodermite purpurique ou angiodermite pigmentée, la dermite ocre fait partie des maladies cutanées, elle est caractérisée par la manifestation de taches qui...

Discarthrose lombaire ou cervicale : causes et traitements possibles

La discarthrose est une forme de discopathie dégénérative. Elle peut affecter la colonne cervicale, la colonne lombaire et même plusieurs vertèbres en même temps....

Savon d’Alep : le produit miracle contre les boutons d’acné ?

S’il y a bien un problème de santé qui touche toute la population sans distinction de genre et à n’importe quel âge… C’est bien...

Smegma : pourquoi ce dépôt blanchâtre autour du sexe ?

Certains sujets sont tabous et certaines questions demeurent sans réponse… Notamment lorsqu’il est question du corps humain et plus précisément des parties intimes. Vous...

Torse : exercices pour muscler ses pectoraux avec haltères

Avoir le torse de Superman est un objectif pour de nombreuses personnes, hommes ou femmes ! La musculation des pectoraux demande beaucoup d’implication et...